« Du ski, du fart, du soleil ! »

David V. & David C.

Ski, Swix and sun : ça sonnerait presque comme un titre de film. Un bon vieux film d’aventure dont l’action se déroulerait dans un gîte perdu au fin fond de l’Helvétie, au pied du Chasseron, dans la petite bourgade des Cluds ; ou alors un film d’horreur dont les acteurs principaux seraient de jeunes skieurs abandonnés par leurs parents et livrés à une bande de moniteurs sans scrupules. Non, dans notre cas, ce sera plutôt un film comique dans la veine des «bronzés font du ski »… avec des acteurs pouvant largement rivaliser avec les originaux.

Les Jeunes Skieurs abandonnés

D’ailleurs, sans risquer de rompre le suspens, nous allons vous dévoiler quelques éléments de l’intrigue de la saison 2019. Ils étaient 21 le dimanche soir à pénétrer dans ce gîte des Cluds ; 21 adolescents, filles et garçons, heureux, pleins d’entrain. Très vite, ils ont pris leur quartier et ont investi les lieux (C’est peu de le dire concernant la chambre des garçons).

Les moniteurs sans scrupule

Mais, en s’endormant paisiblement dans leurs petits sacs de couchage, ils n’avaient aucune idée de la surprise qui les attendait à leur réveil !!! Voilà, pour connaître la suite, demandez à vos enfants : ils auront mille et une anecdotes à vous conter.

Du Splendid au Plan Lisse

Moi, je me contenterai de vous parler de la distribution de certains rôles :

– Dans le rôle de Jean-Claude Dusse, nous avions Guigui : en effet, il a insisté pour dormir seul dans une chambre et dès le premier matin, il s’est réveillé avec un homme à côté de lui.

Jean-Claude D.

– Pour interpréter le rôle de Marius, on avait pensé au Dom : Mais il n’a pas osé mettre du fil dentaire dans la fondue ; il a partagé sa (ses) bouteille(s) de rouge ; et franchement, au vu de sa forme, il n’est pas encore prêt à s’asseoir sur une chaise pliante pour nous regarder faire des tours de classique. Peut-être pour les bronzés 2041… et encore !

Marius

– Pour jouer Popeye, le Romu, car il nous a prouvé qu’il portait à merveille la tenue de moniteur de ski.

Popeye

– Gigi était interprété par Elen : La reine des fourneaux…mais n’essayez pas de lui demander une crêpe au sucre.

Gigi et Jérôme

– C’est Jo qui s’est collé au rôle de Jérôme : n’oubliez jamais que ses skis ont fait 2èmeà Crans-Montana… pardon 61ème à la Transju !

– Le Flo a tenu à jouer Bernard : Personne ne l’a su mais en partant mardi soir, il a cru pisser sur sa serrure pour la dégeler et s’est trompé de voiture.

Bernard

Aucun acteur n’a voulu jouer Gilbert, le Monsieur Météo car, de toute façon, il faisait toujours beau. Personne non plus pour jouer Christiane, car on n’avait qu’une seule fille. Et franchement, vous voyez Elen dans le rôle de Christiane. Par contre, Le Tof est arrivé le mardi soir pour jouer Nathalie car il a bien eu du mal à enfiler ses nouvelles chaussures et il a bien failli dormir avec.

Nathalie alias le Tof ses nouvelles chaussures, une belle équipe. Merci encore à Jacqueline et René de la Caravane.

Pour finir, aucune aventure cinématographique n’existerait sans une équipe pour la faire vivre : 

A la technique, prise de vue et prise de son : Romu (C’est le Martin Scorcese, le Steven Spielberg du groupe ; celui que l’on nomme affectueusement l’œil de Moscou car rien ne lui échappe ; Il est capable de filmer Dom en train de dormir et de nous le montrer au ralenti afin de mieux étudier ses ronflements.)

Aux cascades, David V. qui gérait l’équipe de hockey des Culbuteurs de la roulotte (D’ailleurs, finalement, on n’a plus jamais entendu parler d’une autre fameuse équipe, exclusivement masculine. N’est-ce pas, les filles !)

David V et l’Equipe des culbuteurs de la Roulotte

Au scénario, Oliv’ : le seul à pouvoir faire un jeu de mots à la minute et à faire des contrepèteries même en dormant. Il s’est également chargé de la musique car il est capable de jouer des percussions en skiant avec un bâton entre les jambes et en faisant tournoyer l’autre au-dessus de lui.

Et enfin, au service « Public relations », celui que l’on surnomme le ministre des affaires étrangères, le Dominique de Villepin du Ski club, capable de dénicher un mécène derrière un sapin ou un sponsor dans un bourrelet de neige ; celui qui ne rentre jamais les mains vides d’une sortie de ski ; celui qui ferait raquer un oligarque russe en lui faisant croire que SCVM veut dire Super Caviar du Val de Morteau ; celui grâce à qui on aura bientôt une roulotte sur nos tenues… j’ai nommé, notre père à tous : Mister Meumeu.

Mister MEUMEU

Mercredi en fin d’après-midi, les plus jeunes des Lièvres débarquent. Les housses de skis s’accumulent dans le sous-sol et les enfants prennent possession de leurs dortoirs. Dans les chambrées, cette arrivée est fêtée à grands coups de friandises en tous genres. Malgré ça , la  soupe d’accueil de Joël  et Elen a un grand succès. Elle accompagne le pique nique, et ensuite place aux jeux… et dodo !

Après cette première nuit, plus ou moins longue, à 8h tout ce petit monde est réuni au petit-déj. Il fait beau, pas d’inertie ce matin. A 9h, tous les lièvres sont sur les skis. Les lunettes de soleil sont de rigueur, et les traces de crème solaire sont bien visibles. Les skatings glissent facilement sur la piste… sortons des pistes! Ca porte. C’est parti pour une matinée de jeux: enchainements de slaloms, sauts, dolines, parties d’Epervier endiablées, relais…

Les parties d’Epervier endiablées

A midi le repas préparé par nos cuisinier(e)s d’exceptions est providentiel !

A 13h30, à l’heure de la sieste…on sort les tubes de Klister et à 14h tous les enfants sont repartis.

Séance de classique du jeudi am

Les conditions sont toujours parfaites, le vent se lève, nous changeons de secteur pour se mettre à l’abri, mais le plaisir reste intact.

David C.

Après une grosse journée de jeux sur les skis, les jeunes acrobates sont heureux de se reposer. Une fois le précieux goûter avalé, les occupations sont diverses : ping-pong, jeux de cartes…

Le vendredi matin, la pluie/neige, et le vent tempétueux annoncés sont bien présents, et visiblement ça mouille. Discussion des encadrants au petit-déj… c’est clair, nous ne pourrons faire qu’une sortie: ce sera en début d’après-midi.

La matinée est consacrée au rangement des sacs et des dortoirs, aux jeux, et la visualisation des différentes vidéos et photos du stage( Quelle réactivité Romu!!! ).

Séance vidéo du vendredi matin

En tout début d’après-midi, des parents sont déjà sur le pont, équipés d’aspirateurs et d’outils divers.

Les enfants chaussent les skis, bravant la pluie et le vent. En guise d’échauffement, tout le monde s’élance sur un superbe saut préparé par les plus grands. Les petits lièvres se ruent sans appréhension sur ce tremplin. A la réception, les chutes s’enchainent dans la bonne humeur.

Lucas se lance

Ensuite, c’est promenade en forêt. On se tient tous la main pour dévaler de grandes pentes. L’esprit de camaraderie est bien présent. On glisserait bien encore quelques heures, mais la pluie a fini par traverser les vêtements. Les mains s’engourdissent. Il est temps de rentrer.

Lorsque l’on atteint le gîte, les parents sont déjà là. L’équipe de nettoyage composée de parents ultra motivés a fait des merveilles. 

Ce stage 2019 prend fin. Les plus jeunes s’endormiront après seulement quelques kilomètres de voiture…Bizarre, on n’en a jamais vu s’endormir sur les skis, même après de longues heures d’effort.

Bon, prêts pour une nouvelle saison ? Alors, ne ratez surtout pas les nouvelles aventures du Team lièvres. Et pour cela, une seule solution : Netflix n’a qu’à bien se tenir car dorénavant, vous ferez le bon choix en vous abonnant à la nouvelle chaîne « Mètéfix »!

METEFIX Filiale de NNN TV

LA CONCLUSION DE GUILLAUME

Et pourtant une question reste sans réponse … mais c’était qui le mec en jaune qui nous suivait tout le temps ?!

Catégories : STAGE DES CLUDS

5 commentaires

Romu · 11 mars 2019 à 9 h 24 min

MERCI les David² pour cet article tordant 🤣🤣🤣, MERCI à toute l’Equipe présente dans la semaine ainsi à Nico et Daniel pour leur contribution à l’analyse vidéo. C’est une semaine inoubliable !!! 👍👍👍

Meumeu · 11 mars 2019 à 9 h 09 min

Trop forts les mecs ! Trop sympa avec l’ancuen ! Merci à vous et quel talent !

Guillaume Dusaussoy · 11 mars 2019 à 8 h 06 min

Les david’s, vous ne croyez pas si bien dire … savez-vous que mon père s’appelle Jean-Claude … Je suis donc le vrai fils de Jean Claude Dus !

Hélène · 10 mars 2019 à 18 h 24 min

Génial cet article!!! Quel talent!

Florent · 9 mars 2019 à 23 h 17 min

Super article David’s ! 👍🏻 Un régal de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.